Please enable javascript, or click here to visit my ecommerce web site powered by Shopify.

im_chemistry1_bLe jojoba est classé sur le plan chimique comme un ester de cire, qui se distingue d’une vaste majorité d’huiles végétales, classées comme graisses (triglycérides). La plante utilise cette cire pour protéger ses propres tissus cellulaires. Cette simple différence est la raison pour laquelle le jojoba est facilement absorbé par votre peau et vos cheveux, leur offrant une hydratation supérieure. Sa structure chimique explique, la stabilité oxydative du jojoba, qui facilite son utilisation dans des formules cosmétiques.

Le jojoba fait partie de la famille des lipides, spécifiquement classé comme lipide simple, les lipides simples se forment par la condensation de la molécule d’acide avec la molécule d’alcool. La molécule d’alcool dans le jojoba se présente sous forme d’une longue chaine, cela signifie que plusieurs atomes de carbone sont reliés en chaine. Ces chaines comportant de 40-42 atomes de carbone permettent de classer le jojoba, dans la famille des cires.

im_chemistry2_bSur le plan chimique, le jojoba n’entre pas dans la catégorie des huiles, bien qu’il soit souvent considéré comme tel. C’est pour être fidèle à sa structure chimique le rendant si singulier, que nous n’employons jamais ce terme pour le qualifier. Les esters de cire, tel que le jojoba, sont utilisés par les animaux et les plantes comme protection, contrôle de l’humidité, et comme émollient ; ce qui fait de lui, un soin pour la peau de qualité supérieure, comparé aux produits à base d’huile.

im_chemistry3_bLe Jojoba présente un degré élevé de stabilité oxydative permettant de prolonger naturellement sa durée de vie et préserver ses vertus qui ne se dégradent pas avec le temps sans l’utilisation de conservateurs..

Certains produits rancissent, suite à un processus appelé auto-oxydation, due aux effets des radicaux libres connus pour être responsables de l’apparition des rides et vieillissement prématuré. Le jojoba combat naturellement ce processus, par sa résistance à l’oxydation grâce à ses antioxydants.

Le jojoba est également moins réactif au niveau moléculaire, comparé aux huiles végétales habituellement utilisées. Lorsque vous observez la molécule du jojoba, vous constaterez que les doubles liaisons sont éloignées les unes des autres et se trouvent à équidistance du centre. Dans les autres huiles végétales, elles sont rapprochées et ne sont séparées que par très peu d’atomes. Les doubles liaisons rapprochées sont plus faibles que celles séparées et plus susceptibles d’attirer les radicaux libres. Les huiles avec ce type de liaisons constituent des protections pour la peau de très mauvaise qualité. Cette particularité rend le jojoba plus facile à manipuler par rapport aux autres huiles.

Haute stabilité oxydative

learn-chemistryLe jojoba présente un degré élevé de stabilité oxydative, permettant de prolonger naturellement sa durée de vie sans l’ajout de conservateurs et sans perdre ses propriétés et bienfaits. Contrairement, aux huiles et graisses triglycérides issues des végétaux et animaux, qui rancissent rapidement produisant des odeurs nauséabondes, à moins qu’ils contiennent des conservateurs.

En général, la rancidité résulte d’un processus chimique appelé «auto-oxydation », causée par la présence de radicaux libres dans la substance. Les radicaux libres sont connus pour être responsables de l’apparition des rides, du vieillissement prématuré et l’amincissement de la peau. Ils attaquent la peau au niveau cellulaire et peuvent causer des mutations, avec même le risque de développer un cancer.

Dans cette chaine de réaction, les radicaux libres interagissent avec les molécules de la substance et forment l’hydroperoxide et un autre radical libre, accélérant ainsi le processus. Les hydroperoxides et les produits résultant de leur décomposition, dégagent une odeur nauséabonde et peuvent être toxiques à la structure chimique de la peau. Le jojoba combat les radicaux libres et résiste à l’oxydation, grâce aux antioxydants naturels qui le composent et sa configuration moléculaire.

Les recherches ont démontré la présence d’un composant, le tocophérol, permettant d’éliminer les radicaux libres. Les scientifiques continuent à croire qu’un antioxydant puissant serait présent dans le jojoba, et qui expliquerait son incroyable stabilité oxydative naturelle.

La configuration moléculaire du jojoba est également moins réactive que celle présente dans la majorité des huiles végétales. Comme l’illustre le diagramme de la molécule du jojoba, les doubles liaisons du jojoba sont éloignées les unes des autres et se trouvent à équidistance du centre. Dans les huiles végétales ordinaires, les doubles liaisons sont proches les unes des autres et ne sont séparées que par très peu d’atomes.

Les doubles liaisons interagissent entre elles et attirent les radicaux libres, ainsi deux doubles liaisons plus proche l’une de l’autre, résultent en une liaison faible et plus exposée aux attaques des radicaux libres. S’il est vrai que la décomposition facile d’une molécule s’avère positive pour libérer de l’énergie (comme pour la majorité des graisses et des huiles). Toutefois, cette caractéristique rend la substance de moindre protection et hydratation pour votre peau.


Adapté à l’usage cosmétique

La plupart des cosmétiques actuels utilisent les processus chimiques modernes pour augmenter la stabilité oxydative (uniformité et durée de vie) des produits. Ces processus incluent l’usage de la technologie d’émulsion afin de produire une combinaison stable d’eau et de lipides et d’améliorer la fonctionnalité et la diversité du produit. Le deuxième processus est celui bien connu utilisant la technologie de raffinage du pétrole tel que les tours de distillation pour produire des huiles d’hydrocarbures, huiles minérales, et cires de paraffine.

Cependant, les consommateurs aujourd’hui exigent d’avantage la réduction des composés chimiques et de pétrole et une plus grande utilisation des ingrédients naturels. Les fabricants cosmétiques sont confrontés à la difficulté que posent les ingrédients naturels, qui sans l’ajout de conservateurs, rancissent rapidement et développent des odeurs.

Tel que mentionné dans la section précédente, la stabilité oxydative du jojoba fait qu’il convient parfaitement au rôle de remplacement naturel.
Le jojoba est aussi parfaitement adapté à la fabrication des cosmétiques. Les propriétés spécifiques du jojoba ne varient pas d’années en années, cela signifie qu’une fois la formule spécifique développée, les fabricants ne doivent plus se soucier des modifications mineures à apporter à chaque livraison reçue.

Contrairement aux autres huiles, le jojoba ne contient pas d’hydrocarbures (huile minérale) et très peu triglycérides. Le jojoba a une valeur faible d’acide, de peroxyde et teneur en humidité. Cliquez ici pour découvrir le tableau de propriétés pertinentes du jojoba.


Possible Chemical Manipulations

La manipulation chimique la plus utilisée est l’hydrogénation. Durant ce processus, les doubles (liaisons) entre les atomes de carbone sont décomposées, produisant plus de liaisons simples entre les atomes de carbones et plus d’atomes d’hydrogène attachés à des atomes de carbones. Ce processus n’est généralement pas mené jusqu’au point ou toutes les doubles liaisons sont décomposées, c’est la raison pour laquelle les labels de plusieurs substances comportent l’inscription «Partiellement hydrogéné ».

L’hydrogénation est fréquemment utilisée pour la plus part des huiles et graisses végétales afin d’augmenter le point de fusion de la substance, c’est pourquoi les huiles liquides deviennent semi-solides à température ambiante.

Ce processus est apprécié parce qu’il augmente la stabilité (durée de vie) de la substance, et parce qu’une graisse hydrogénée mélangée à de la farine produit une texture plus agréable après cuisson.

L’hydrogénation a pour effet négatif de rendre la majorité des huiles plus grasses et plus lourdes. Lorsque le jojoba est hydrogéné, il se transforme en une cire cristalline blanche nacrée, avec un point de fusion atteignant approximativement 70°(158°F). Ainsi, le jojoba hydrogéné constitue l’une des cires les plus dures. Seule la carnauba a un point de fusion supérieur, mais sa structure jaunâtre et amorphe peut rendre la carnauba moins attractif pour l’usage dans certains cosmétiques.

Histoire du jojoba

learn

La Plante

Bienfaits pour la peau et les cheveux

Nos Fermes

Usages Potentiels Futurs

Chimie